Thèse soutenue

La nouvelle immigration chinoise au Japon : circulation des élites transnationales et reconfiguration des citoyennetés nationales et locales

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hélène Le Bail
Direction : Françoise Mengin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science politique. Asie
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Paris, Institut d'études politiques

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse étudie les flux de migration chinoise vers le Japon depuis les années 1980 jusqu'à aujourd'hui. Elle tente de mettre en évidence, chez ces migrants, les deux processus de valorisation de la mobilité et d'engagement citoyen dans la société d'accueil : des processus simultanés et non exclusifs l'un de l'autre. Elle cherche aussi à décrire le moment particulier dans lequel se trouve la société japonaise, en matière de politique d'immigration et d'accueil des étrangers. Les nouveaux migrants chinois, par leurs pratiques et leurs projets, apparaissent comme des révélateurs des idéologies et des débats internes concernant l'immigration au Japon. La thèse, organisée en cinq chapitres, propose une histoire de l'immigration chinoise au Japon qui a découlé sur la coexistence de deux groupes distincts (oldcomers et newcomers), un tableau de la population chinoise au Japon aujourd'hui, dans sa composition et dans sa diversité, ainsi qu'une réflexion sur l'influence des préjugés et des représentations de la société d'accueil sur l'image de la communauté chinoise. Les deux derniers chapitres étudient plus en profondeur deux figures particulières de migrants chinois qui sont celles de l'entrepreneur transnational et de l'expatrié. Y sont décrits les pratiques transnationales, la valorisation de la mobilité, la multiplicité des appartenances, mais aussi les pratiques citoyennes et la participation civique des Chinois à la vie locale japonaise.