Thèse soutenue

Le secteur informel urbain et le marché du travail dans les PVD en Afrique noire francophone : le cas de quelques pays

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Eymard Galouon Eta
Direction : Basudeb Chaudhuri
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques générales
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Caen

Résumé

FR

Réprimé puis supporté, le secteur informel est le premier créateur d’emplois en Afrique noire francophone. Afin de mieux appréhender les caractéristiques et les tendances de son évolution, cerner son potentiel et les contraintes qui font obstacle à son développement, cette thèse tente de définir son rôle dans l’ajustement des économies au niveau du marché du travail urbain principalement. Ce travail se divise en deux parties. La première analyse les transformations et l’évolution du marché du travail urbain informel (chapitre I, II et III). Le chapitre I étudie les caractéristiques passées et actuelles de ce secteur. Le II montre les limites des modèles dualistes qui indiquent que les migrations rurales urbaines aggravent le niveau du chômage urbain. En introduisant les emplois informels dans ces modèles, cette thèse obtient un taux du chômage urbain inférieur à celui obtenu par les dualistes. Enfin, le III cherche à expliquer le cadre réglementaire et institutionnel dans lequel évolue ce secteur. Dans la deuxième partie, l’originalité de ce travail porte sur une analyse empirique de ce secteur et les problèmes d’asymétrie d’information. Le chapitre IV tente de montrer à partir d’une enquête réalisée à Brazzaville (Congo), au moyen du modèle logit multinomial, l’ampleur, la complexité et hétérogénéité des caractéristiques des agents et des activités de ce secteur. Il en ressort que le capital social joue un rôle déterminant dans les solutions adoptées par les populations pour faire face à la crise. Le dernier chapitre cherche à montrer pour la première fois, sur le marché du travail informel, le lien qui existe entre le capital social et les asymétries d’information