Thèse soutenue

Jean Hennessy (1874-1944) : itinéraire militant d'un politique entre milieux réformateurs et réseaux d'influence

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : François Dubasque
Direction : Bernard Lachaise
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire moderne et contemporaine
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Bordeaux 3

Résumé

FR  |  
EN

Issu de la grande bourgeoisie du négoce, héritier d'une dynastie politique conservatrice et libérale, Jean Hennessy entre en politique avec l'appui d'un réseau de clientèle. Aux élections législatives de 1910, il fait la conquête de la circonscription charentaise de Barbezieux qu'il conserve durant cinq mandats avant d'achever sa carrière parlementaire dans les Alpes-Maritimes. Mais défendant une vision réformatrice fondée sur la représentation professionnelle dans le cadre régional et sur le principe fédéraliste, il se dégage rapidement de l'héritage politique familial et préside divers groupes d'opinion comme la Ligue d'action régionaliste et la Ligue pour l'organisation de la SDN. Son engagement militant le met au contact avec le milieu de la gauche modérée dont il finance deux organes de presse, L'Oeuvre et Le Quotidien. Homme d'influence habile à manœuvrer dans des réseaux croisés d'amitiés et de solidarités, il obtient quelques succès politiques dans les années vingt, contribuant personnellement à la victoire électorale du Cartel des gauches en 1924, puis occupant le ministère de l'Agriculture de 1928 à 1930. Mais son isolement politique consécutif à son implication dans l'affaire Hanau et à plusieurs revers électoraux le conduit à radicaliser ses projets de réforme de l'Etat à partir de 1933. Il effectue, à la tête du parti social-national, un nouveau glissement qui achève de brouiller la lisibilité de son itinéraire. En dépit de plusieurs opérations de reclassement sur l'échiquier politique, Jean Hennessy reste néanmoins fidèle à ses idéaux régionalistes et fédéralistes qu'il tente encore, au soir de sa vie, de promouvoir auprès du maréchal Pétain.