Thèse soutenue

Conséquences de l'utilisation des films UV sélectifs sur le fonctionnement du biosystème serre (application à la lutte intégrée en culture de tomate " Lycopersicon esculentum Mill ")

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dany El-Obeid
Direction : Alain Coudret
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Avignon

Résumé

FR  |  
EN

L'utilisation des films et des filets UV-sélectifs pour couvrir les serres de production de tomate comme moyen de lutte contre les champignons et les insectes a soulevé plus de questions et de problèmes que des certitudes pour les agriculteurs, en particulier en ce qui concerne la gestion des insectes auxiliaires. L'objectif de ce travail était de tester l'efficacité des ces films dans les conditions climatiques grecques par rapport à trois processus 1) assurer une pollinisation adéquate, 2) protéger la culture contre la pourriture grise à un coût énergétique acceptable et 3) protéger les cultures contres les ravageurs comme les aleurodes, les pucerons et les thrips par les auxiliaires Encarsia formosa et Macrolophus pygmaeus. Pour cela, trois cultures successives de tomates ont été réalisées dans des serres équipées pour les unes de films UV-sélectifs et pour une autre d’un film standard. L'activité des bourdons au niveau de la porte de la ruche a été observée grâce à des cameras de vidéosurveillance et à des observations directes. Au niveau des fleurs l'activité a été caractérisée par le pourcentage et le degré de pollinisation. Des mesures de la qualité des fruits provenant de fleurs butinées ou non butinées ont été réalisées. Différents modes de déshumidification ont été appliqués afin d’évaluer leur effet sur le climat de la serre et sur l'apparition de la pourriture grise. Nous avons suivi l'évolution des populations des ravageurs sur les plantes et sur des pièges à l'intérieur et à l’extérieur des serres. Des comparaisons entre des compartiments avec et sans lutte intégrée ont été réalisées. Les résultats ont montré une dérive des bourdons des serres à films UV-sélectifs vers les serres sans film UV-sélectif durant la période de conditionnement. Cependant l'activité journalière des bourdons n'était pas altérée. La protection des films UV-sélectifs contre les ravageurs s'élevait jusqu'a 59% et à 90% quand ils sont accompagnés de filets UV-sélectifs. Nos résultats ont démontré une grande préférence des auxiliaires pour les conditions sous le film témoin mais leur efficacité dans les structures pauvres en UV n’a cependant pas été altérée. On conclut que l'utilisation des filets UV-sélectifs n'est pas avantageuse et que l'utilisation des films UV-sélectifs est avantageuse, notamment au plan de la prévention contre les ravageurs, mais qu’elle impose de conditionner les bourdons à l’environnement sans UV que ces films créent