Le doyenné de Candé aux XIe et XIIe siècles, organisation de l'espace et structures sociales

par Michel Pecha

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Noël-Yves Tonnerre.

Soutenue en 2006

à Angers , en partenariat avec Université d'Angers. UFR de lettres, langues et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    La disparition de la romanité entraîne la dislocation des villae. L'habitat rural se disperse. La concentration des hommes débute sous les carolingiens pour culminer aux XIe et XIIe siècles. Les paroisses, émergentes au VIIIe siècle en cette région, se fragmentent et se multiplient dans les espaces reconquis. L'évêque Ulger, vers 1140, obtient la restitution des paroisses par les laïcs. La possession épiscopale est temporaire, les paroisses revenant aux abbayes. Des villages se créent autour de l'enceinte sacrée église/cimetière, plus nettement dans le voisinage des châteaux comtaux devenus centres des seigneuries châtelaines par l'usurpation des droits du ban (affaiblissement du pouvoir comtal entre 1060 et 1109). A la fin de la période, le pouvoir politique est détenu par le sénéchal du lointain comte-roi, l'évêque contrôle les abbayes, celles-ci privilégient la longue durée, investissent, contrôlent et dominent espaces et hommes, les nobles, sacrifiant l'avenir au présent, abandonnent une part de revenus. Le peuple arrive à survivre par l'extension de l'ager. L'économie et la démographie progressent discrètement. Le territoire est, à la fin du XIIe siècle, entièrement humanisé.

  • Titre traduit

    The deanery of Candé in the 11th and 12th centuries : organization of communal space and social structures


  • Résumé

    The disappearance of Roman influence brought with it the breakup of the villae. Rural habitat dispersed. Populations began to gather under the Carolingians and culminate in the 12th century. Parishes just emerging in this region in the 8th century, fragmented and multiplied in those areas that were reconquered. Around 1140, Bishop Ulger gained control of parishes from the secular power. This possession was temporary as the parishes get to the control of the abbeys. Villages grew around church and cemetery and more clearly in the areas close to the castra. The count's power was reduced by the lords of the castrum through the usurpation of the ban. (general weakening of count's power between 1060 and 1109). At the end of the period, political power was held by the senechal of the far-off count-king, the bishop controlling the abbeys, monks seeking long-term stability took over the organization of living space and oversaw the people, nobles sacrificing their future to the present anandoned a part of their revenues. The people tryed to survive through the extension of the ager. The economy and the population increased slowly. By the end of the 12th century, the territory had become completely civilized.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (900 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Index p. 847-865

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.