Initialisation et routage par permutation dans les réseaux mobiles ad hoc

par Djibo Karimou

Thèse de doctorat en Sciences. Informatique

Sous la direction de Jean-Frédéric Myoupo.

Soutenue en 2006

à Amiens .


  • Résumé

    De nos jours l'intérêt porté aux réseaux mobiles s'est accru, ceci est dû aux demandes présentes des consommateurs, des applications industrielles et à la miniaturisation des composantes électroniques. Contrairement aux réseaux mobiles de types cellulaires qui nécessitent une infrastructure robuste, les réseaux Ad Hoc (ou MANET) doivent être déployés rapidement, s'auto-organiser pour fournir des services. Ils sont ainsi déployés en cas de sinistre (tremblement de terre, incendie, sauvetage. . . ) et peuvent être aussi utilisés pour des applications spécifiques. Un réseau Ad Hoc est un système distribué d'entités mobiles interconnectées par une technologie sans fil formant un réseau temporaire sans l'aide de toute infrastructure préexistante ou administration centralisée. Le réseau que nous considérons à p stations. Typiquement, ces nœuds sont de petites tailles, pas chers à l'achat, utilisant chacune des batteries qui sont déployées sur demande pour des applications. Comme petit exemple : nous imaginons une situation ou un tremblement ou un sinistre se produit dans une région particulière. Il n'y a aucun doute que les moyens de communication de cette région comme les lignes téléphoniques, l'Internet, seront complètement détruits par le sinistre. Dans cette situation, la nécessité rapide de secours, de police, les pompiers ainsi que les ambulances s'impose. Chaque véhicule des secours doit être équipé d'un terminal lui permettant de communiquer avec les autres. Ces terminaux vont former un réseau temporaire assurant les communications. En un mot, ces terminaux vont être liés entre eux et des nouveaux terminaux peuvent être ajoutés au système. Les terminaux peuvent se comporter aussi bien comme des émetteurs, receveurs que comme des routeurs. Puisque les stations du réseau sont déployées dans des endroits où il n'y a pas d'infrastructures, et qu'elles sont sans assistance, elles doivent être capable de s'auto-organiser. Les stations n'ont pas d'identités au départ et ne peuvent pas se distinguer les unes des autres. Elles peuvent communiquer à travers k canaux MANET (n, k). Le problème est de trouver un protocole qui permettrait à chaque station d'acquérir un numéro unique (son identité) i (pour i variant de 1 à p). C'est le problème d'initialisation. Nous nous proposons d'étudier l'existence de protocoles d'initialisation qui terminent toujours avec succès. Ainsi, nous avons recours au processus de Markov pour y arriver. Notre idée est de construire un arbre binaire qui résout le problème de l'initialisation et ensuite en déduire un processus de Markov. Un autre problème sur ce type de réseaux est celui de l'initialisation avec conservation. De nos jours l'intérêt porté aux réseaux mobiles s'est accru, ceci est dû aux demandes présentes des consommateurs, des applications industrielles et à la miniaturisation des composantes électroniques. Contrairement aux réseaux mobiles de types cellulaires qui nécessitent une infrastructure robuste, les réseaux Ad Hoc (ou MANET) doivent être déployés rapidement, s'auto-organiser pour fournir des services. Ils sont ainsi déployés en cas de sinistre (tremblement de terre, incendie, sauvetage. . . ) et peuvent être aussi utilisés pour des applications spécifiques. Un réseau Ad Hoc est un système distribué d'entités mobiles interconnectées par une technologie sans fil formant un réseau temporaire sans l'aide de toute infrastructure préexistante ou administration centralisée. Le réseau que nous considérons à p stations. Typiquement, ces nœuds sont de petites tailles, pas chers à l'achat, utilisant chacune des batteries qui sont déployées sur demande pour des applications

  • Titre traduit

    Initialization and permutation routing in mobile ad hoc network


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.141-148

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 51 2006-43
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.