Corrélats neurophysiologiques des modifications de la commande motrice engendrées chez l'homme par une fatigue musculaire de type Cycle Etirement-Détente

par Sophie Esther Claude Regueme

Thèse de doctorat en Sciences du mouvement humain

Sous la direction de Laurent Grélot et de Caroline Nicol.

Soutenue en 2006

à Aix-Marseille 2 , en partenariat avec Université d'Aix-Marseille II. Faculté des sciences (autre partenaire) et de Université d'Aix-Marseille II. Faculté des Sciences du sport (autre partenaire) .


  • Résumé

    La répétition de cycles étirement-détente (CED), qui endommage de manière réversible l'effecteur musculaire, est associée à un processus inflammatoire et douloureux à l'origine d'ajustements neuromusculaires. Au niveau sensoriel, nos études montrent que la phase de régénérescence musculaire s'accompagne d'une perturbation du sens de la position et du mouvement. Au niveau moteur, nos études mettent en évidence que les ajustements nerveux sont de type inhibiteur lors de tâches motrices maximales, mixtes sont dans des tâches sous-maximales, et flexibles au cours du CED. Aucun ajustement neuromusculaire n'est observé dans le membre controlatéral lors de tâches maximales, mais ils peuvent apparaître si la tâche nécessite un contrôle rétroactif avec une composante d'anticipation. Nos résultats démontrent, entre autres, qu'une modification de la proprioception est une composante importante des ajustements neuromusculaires induits par une fatigue musculaire de type CED.

  • Titre traduit

    Neurophysiologic correlates of the modifications of the human motor command induced by a stretch-shortening cycle-type muscle fatigue


  • Résumé

    An intensive stretch-shortening cycle (SSC)-type exercise is known to lead to reversible muscle damage, associated to inflammatory and pain processes, which may be at the origin of neuromuscular adjustments. At a proprioceptive level, the present work demonstrates that the regeneration period is associated to alterations of the sense of position and movement. At a motor level, we have shown that while systematic inhibitions are observed in maximal motor tasks, both inhibition and facilitation may be observed in sub-maximal tasks. Moreover, the neuromuscular fatigue effects may be adjusted depending on the SSC phases. No contralateral neural adjustments have been observed when tested in maximal intermittent tasks. However, contralateral adjustments may occur when the task requires a retroactive-control and anticipatory strategies. The present work demonstrates that muscle proprioception plays a major role in the neuromuscular adjustments resulting from SSC-type muscle fatigue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 f. + annexes)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f.134-154

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 44075

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006AIX22061
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.