Thèse soutenue

Représentations sociales du corps

FR
Auteur / Autrice : Pier Giuseppe Depetris
Direction : Jean-Claude Abric
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie et sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Ce travail s'inscrit dans l'approche structurale de l'école de Aix (Abric, Flament, Vergès, Guimelli, etc. . . ), fondée sur une approche pluriméthodologique. Nous avons individué et analysé, à travers des questionnaires (visant à éclairer différents aspect du corps), proposés à 200 sujets italiens (100 hommes et 100 femmes), la représentation sociale du corps, les images corporelles et leurs caractéristiques. Nous avons considéré le corps pour soi pour autrui et en soi. Nous avons donc analysé la représentation sociale du corps propre et du corps idéal des sujets et comparé les deux : on a découvert l'existence de cinq dimensions essentielles et hiérarchisées, communes au corps propre et idéal, sur lesquelles s'appuient les deux représentations. Après nous avons examiné les différences entre le noyau central de la représentation du corps propre et idéal et puis en distinguant entre les hommes et les femmes et entre les jeunes et les adultes. En plus, nous avons pris en considération plusieurs aspects liés au corps : la conscience corporelle intérieure et extérieure, la curiosité sur le corps, la relation entre se regarder dans le miroir et l'importance attribuée au jugement d'autrui, à l'apparence, au fonctionnement et au sentir, à l'identité, etc. Nous avons aussi examiné les situations liées au corps (celles qui procurent le plus de plaisir, de bien-être, de joie, de liberté, ainsi que celles liées à des problèmes, au mal-être, à la tristesse, à des interdits, etc). Enfin, nous avons dédié une section à l'analyse des parties du corps : celles les plus importantes pour soi et pour autrui, les plus liées au plaisir pour soi, pour les autres et à l'autre sexe, celles les plus liées aux problèmes, aux peurs, à ce qu'on craint le plus, etc. . Un complément méthodologique aborde la relation entre rang d'apparition et rang d'importance dans l'analyse des évocations.