Thèse soutenue

Substance et quantité à la fin du XIIIe à et au début du XIVe siècle, l'exemple de Gautier Burley

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alice Lamy
Direction : Joël Biard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Tours

Résumé

FR  |  
EN

Gautier Burley a vivement défendu, contre Guillaume d'Ockham, l'idée que la quantité était une catégorie aristotélicienne et un principe de corporéité réellement distincts de la substance. La disposition de parties distinctes, la localisation, sont des attributs de la quantité qui font de la substance un corps et un composé de matière. La discussion de la substance et de la quantité menée par Burley est un exemple important de l'entrelacs entre philosophie aristotélicienne, théologie et philosophie naturelle au XIVe siècle. En effet, si l'origine de l'opposition entre ces deux théologiens s'enracine dans les discussions sur les doctrines eucharistiques et connaît une première génération de discussions avec Pierre de Jean Olivi et Richard de Mediavilla, Burley, en réaction à Ockham, a pris la relève de façon très originale pour son époque, en intégrant tout ce débat à des questions de philosophie naturelle de première importance au XIVe siècle, comme l'existence et la place des indivisibles dans la structure du continu, la partibilité de la matière et la continuité des grandeurs naturelles.