Thèse soutenue

Composante sociale des traits d'histoires de vie d'un ongulé forestier européen : cas du sanglier femelle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gwenaël Kaminski
Direction : Claude Baudoin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biologie des organismes. Biologie du comportement
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Paris 13

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

L'hypothèse selon laquelle les femelles de sanglier, d'une population forestière, s'assemblent entre-elles de manière à maximiser leur succès reproducteur est testée. La dynamique à court et à long terme des groupes est abordée en intégrant la composante sociale dans les choix relatifs aux trajectoires sociales et aux traits d'histoire de vie (THV) des laies. Toutes les laies du groupe familial sont apparentées génétiquement à la matriarche. Les analyses génétiques ont révélé l'existence d'une multipaternité au niveau des fœtus d'une même portée traduisant ainsi un système d'appariement de type polygynandrie. L'intégration de la composante sociale dans l'analyse des THV des laies a démontré que les groupes familiaux sont soumis à des mécanismes de régulation interne : une compétition entre les laies adultes et une dispersion des yearlings. La synchronisation des laies en gésine, permet un élevage coopératif. Ce travail suggère de nouvelles investigations pour gérer cette espèce.