Méthodes statistiques pour l'évaluation du risque alimentaire

par Jessica Tressou

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées et applications des mathématiques

Sous la direction de Patrice Bertail.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    Les aliments peuvent être contaminés par certaines substances chimiques, qui, lorsqu'elles sont ingérées à des doses trop importantes, peuvent engendrer des problèmes de santé. Notre but est d'évaluer la probabilité que l'exposition au contaminant dépasse durablement une dose tolérable par l'organisme que nous appelons risque. La modélisation de la queue de distribution par des lois extrêmes permet de quantifier un risque très faible. Dans les autres cas, l'estimateur empirique du risque s'écrit comme une U-statistique généralisée, ce qui permet d'en dériver les propriétés asymptotiques. Des développements statistiques permettent d'intégrer à ce modèle la censure des données de contamination. Enfin, un modèle économétrique de décomposition de données ménage en données individuelles nous permet de proposer une nouvelle méthode de quantification du risque de long terme prenant en compte l'accumulation du contaminant et sa lente dégradation par l'organisme.

  • Titre traduit

    Statistical methods for food risk assessment


  • Résumé

    Contaminants and natural toxicants such as mycotoxins may be present in several food items, which may be considered as dangerous for human health if the cumulative intake remains above the toxicological safe references. We focus on the estimation of the risk, defined as the probability for exposure to exceed a tolerable intake on a long term basis. Extreme value theory allows to quantify very low risk. In others cases, the empirical estimator of the risk is written as a generalised U-statistic, which allows to derive its asymptotic properties. Statistical developments are used to model the left censorship of the analytical data. Finally, an econometric model aiming at decomposing household quantities into individual quantities is used to propose a new method for the quantification of the long term risk integrating the possible accumulation and slow degradation of the contaminant in the human organism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (168 f., pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 158-168

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-148 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005PA100148
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.