Thèse soutenue

La poéticité cinématographique et l'acte de création à partir de Mauvais sang de Leos Carax et d'Arthur Rimbaud : réflexion sur une conjonction artistique entre le poète et le cinéaste, entre la poésie, la littérature et le cinéma

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hye-shin Kim
Direction : Jacques Aumont
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études cinématographiques et audiovisuelles
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Paris 3

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse n'est pas l'application d'une théorie déjà établie. Elle est née d'une interrogation quant à de nouvelles conjonctions jusqu'à présent peu explorées " entre " acte créateur et réception créative, " entre " interprétation traditionnelle du logos et observation perceptive de l'opsis, " entre " poéticité propre aux images pour le regard et quête d'un dispositif de l'analyse destiné à la particularité des images cinématographiques. Nous avons choisi cette problématique centrale, une visée créatrice non conventionnelle, désesthétisante, qui cherche à recouvrir la force vitale propre aux images notamment poético-cinématographiques et à la protéger, et pour cela avons eu recours à la poésie de Rimbaud et au cinéma de Leos Carax. Pour trouver une méthode adaptée à leur propre manière créatrice d'éveiller et renforcer la puissance poétique de l'image, nous avons proposé trois étapes analytiques : émotion, perception, création/interprétation. Nous voulons saisir par là concrètement comment on crée un nouveau monde, fait d'images autres, éclatées hors du Moi, sur une surface écranique (étendue inexplorée au-delà du " moi " psychologique) – et des puissances magiques qui leur sont propres. Dans cet espace inconnu et d'" intimité extravertie ", la possession immédiate de ces instants jubilatoires ainsi que leur perte, leur errance, leur échec, sont également inédits.