Thèse soutenue

La mort chez les Bituriges Cubes : approches archéologiques et données anthropologiques d'une cité de Gaule romaine

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Raphaël Durand
Direction : Françoise DumasyHenri Duday
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Archéologie des périodes historiques
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Paris 1

Mots clés

FR

Résumé

FR

L'objectif de nos recherches est de caractériser les pratiques funéraires et plus généralement les comportements des populations vivantes vis-à-vis des morts: traitement et dépôt du corps, mobilier funéraire, architecture funéraire mais également gestion des espaces funéraires, topographie et dynamique de l'occupation funéraire. Pour cela, nous avons établi un corpus répertoriant plus de 400 sites. Intégré à un SIG, il nous a permis d'observer la répartition des gisements funéraires sur le territoire. Les deux points les plus remarquables sont la différence d'implantation entre les sites funéraires et ceux d'habitats et le hiatus existant entre les nécropoles du Haut-Empire et celles de l'Antiquité tardive. Après avoir sélectionné cinq sites, nous avons entrepris une analyse de plus de 1200 sépultures en associant données archéologiques et anthropologiques pour apporter de nouveaux éléments de réflexions à la compréhension des pratiques funéraires gallo-romaines. Dans le cas des sépultures à incinération, nous nous sommes plus particulièrement intéressé aux gestes de collecte et de stockage des restes du défunt. Pour les inhumations, nous avons surtout porté notre attention sur les apports des données biologiques à la définition des regroupements familiaux ou sociaux. L'ensemble de ces données souligne l'existence de faciès locaux au sein de la cité et met en évidence l'importance du contexte archéologique dans lequel s'inscrit la nécropole pour la caractérisation des gestes funéraires.