Thèse soutenue

Paris en ruines (1851-1882) : entre flânerie et apocalypse : regards, acteurs, pratiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Eric Fournier
Direction : Dominique Kalifa
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Paris 1

Résumé

FR

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Paris s'affirme comme le creuset d'une modernité urbaine et culturelle. Mais, la ville se couvre aussi de ruines éphémères lors des travaux haussmanniens, puis pendant " l'année terrible". A travers le prisme des destructions et des ruines, les différents acteurs révèlent leur rapport à la ville, leur géographie sensible de la capitale. L'étude des destructions de la ville, essentiellement lors du bombardement prussien de 1870 et pendant la Commune, révèle comment Paris et les Parisiens supportent le paroxysme de la guerre. Le XIXe siècle est le siècle des ruines. Leur surgissement dans le bâti parisien met en scène la confrontation entre la culture érudite et l'incongruité d'une catastrophe inédite. Mais, par les ruines, entre fascination et volonté d'élision, les Parisiens montrent par leurs pratiques leur attachement à la cité. Poétique des ruines et poésie de Paris rentrent en résonance et consacrent, après 1871, le Paris haussmannien.