Thèse soutenue

Analyse comparée des dynamiques spatiales des poissons et des pêcheurs : mouvements et distributions dans la pêcherie d'anchois (Engraulis Ringens) du Pérou

FR
Auteur / Autrice : Sophie Bertrand
Direction : François Gerlotto
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Halieutique
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Rennes, Agrocampus Ouest

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

La mise en œuvre de l'approche écosystémique des pêches ne peut faire l'économie de la prise en compte de la composante spatiale. On propose ici une analyse comparée des dynamiques spatiales des poissons et des pêcheurs dans la pêcherie d'anchois dans l'écosystème d'upwelling côtier hautement productif du Pérou. En adaptant des outils d'analyse de physique statistique d'écologie du paysage et d'écologie du comportement, on procède à une caractérisation des distributions et du mouvement. L'étude des modes et dynamiques de distribution de l'anchois suggère que cette espèce a une stratégie spatiale de ce type composite, offrant de multiples possibilités de redistribution face à la variabilité environnementale. L'étude des modes de déplacement des pêcheurs montre que, malgré certains particularismes, Homo sapiens sapiens a une stratégie de recherche du poisson qui est bien modélisée par une marche aléatoire de Lévy, ce qui la rend comparable à celle de prédateurs naturels. Cette stratégie stochastique invariante d'échelle et statistiquement optimisée à l'échelle de la flottille de senneurs, constituerait la meilleure réponse face à l'incertitude sur la localisation de proies distribuées en agrégations hiérarchiques. L'analyse comparée des indicateurs de distribution et de mouvement dans la pêcherie permet d'établir que (i) la relation entre succès de pêche et modes d'organisation spatiaux de la biomasse de poisson dépend profondément de l'échelle d'observation, (ii) l'analyse Lagrangienne du mouvement des navires donne un type d'information différent sur le comportement de la pêche que les indices d'effort classiques et (iii) le mouvement invariant d'échelle développé par les pêcheurs est un bon indicateur de la distribution fractale des agrégations de poisson. Des résultats préliminaires suggèrent que le comportement spatial des pêcheurs pourrait intégrer la dynamique du forçage physique de guande échelle. Les deux derniers résultats ouvrent des perspectives immédiates en termes de gestion de la pêcherie.