Thèse soutenue

Spécialisation fonctionnelle des sous-populations de cellules dendritiques chez le rat

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : François-Xavier Hubert
Direction : Régis Josien
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Médecine. Immunologie
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale chimie biologie (Nantes....-2008)
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Nantes Université. Pôle SantéUFR Médecine et Techniques Médicales (Nantes)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le système immunitaire permet de nous protéger contre les agents pathogènes. L'induction d'une réponse immunitaire efficace contre un pathogène, via des cellules T spécifiques d'un antigène, a été développé comme un mécanisme sophistiqué. Ce mécanisme dépend des cellules dendritiques (DC) ou cellules présentatrices d'antigènes professionnelles, lesquelles sont capables de transporter l'antigène de la périphérie vers les tissus lymphoïdes. Les DC sont unique dans leur capacité à induire et à réguler les réponses immunes et tolérogènes en périphérie. Le but de ma thèse a été d'analyser les fonctions des différentes sous populations de DC chez le rat. Nous avons décrit que les DC spléniques chez le rat peuvent être séparées en deux sous populations CD4+ et CD4- et que les DC CD4- possèdent une activité cytotoxique naturelle in vitro contre des cellules tumorales. Ainsi, comme il fut décrit précédemment chez l'homme et chez la souris, nous avons identifié l'existence d'une sous population de DC produisant beaucoup d'IL-12 chez le rat induisant une réponse Th1. Nous avons ensuite caractérisé les DC plasmacytoïdes (pDC) du rat, découvertes précédemment chez l'homme et chez la souris, qui peuvent jouer un rôle dans la tolérance périphérique. Ces cellules peuvent produire beaucoup d'IFN de type I en réponse à une stimulation virale et expriment spécifiquement les TLR 7 et 9. Nous avons aussi analysé le répertoire d'expression des TLR de chaque sous populations de DC et leurs réponses spécifiques aux ligands des TLR et démontré des différences fonctionnelles importantes. Enfin, nous nous sommes intéressés au rôle des DC dans l'homéostasie des cellules T régulatrices, où nous montrons le rôle des pDC dans le contrôle des cellules T CD4+ CD25+ dites régulatrices. Ces résultats montrent que la connaissance des sous populations de DC est fondamentale dans l'établissement des réponses immunitaires et de tolérance.