Thèse soutenue

Influence de la stimulation chronique bilatérale des noyaux sous-thalamiques sur le contrôle postural des patients atteints de maladie de Parkinson évoluée

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sophie Colnat
Direction : Philippe Perrin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Neurosciences
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Objectifs – La maladie de Parkinson s'accompagne de troubles de l'équilibre, particulièrement au cours d'une tâche posturale. La stimulation des noyaux sous thalamique constitue une alternative thérapeutique dans les maladies de Parkinson évoluées. Néanmoins, son efficacité sur les troubles posturaux est toujours l'objet de controverses. Le but de cette étude a été de déterminer l'influence de la stimulation sur l'équilibre des parkinsoniens et d'évaluer comment les modifications sensori-motrices induites par la stimulation influencent l'organisation sensorielle de l'équilibre et de la réponse posturale. Matériel et méthode – Douze patients âgés de 45 à 70 ans, atteints de maladie de Parkinson évoluée, ont bénéficié de tests cliniques et posturographiques statiques et dynamiques avant, puis six mois après l'implantation bilatérale d'électrodes dan les noyaux sous thalamiques. Résultats – Les tests statiques post-opératoires ont montré une amélioration de la précision du contrôle postural dans les conditions yeux ouverts et yeux fermés. Les tests dynamiques ont montré une diminution du nombre de crises et une meilleure capacité des patients stimulés à développer des stratégies posturales adaptées. Lors du test d'organisation sensorielle, le score d'équilibre s'est révélé plus élevés. Conclusion – La stimulation des noyaux sous-thalamiques améliore le contrôle postural en agissant de façon synergique avec la L-dopa. Elle influencerait pour cela des voies non dopaminergiques impliquées dans le contrôle postural.