Thèse soutenue

Exploitation de l'anisotropie de déplacement chimique pour l'étude de la géométrie moléculaire et des contacts intermoléculaires par résonance magnétique nucléaire à l'état solide

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Carole Gardiennet-Doucet
Direction : Piotr Tekely
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie et physicochimie moléculaires
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Ce mémoire traite de l'étude de la géométrie moléculaire et de la nature des contacts intermoléculaires dans les solides organiques et inorganiques grâce à des méthodologies appropriées. La première partie introduit de manière succincte les différentes notions de RMN à l'état solide utilisées dans ce travail. Dans un deuxième chapitre, l'évolution des valeurs principales du tenseur d'écran du carbone-13 et du phosphore-31 au cours de la déprotonation d'acides carboxyliques et de phosphates est corrélée avec leur état d'ionisation, leur conformation et la nature des interactions intermoléculaires dans lesquelles ils sont engagés. Le troisième chapitre est consacré à la caractérisation de la liaison hydrogène forte impliquant les silanols de deux polysilicates de sodium hydratés, grâce à l'emploi de méthodes complémentaires telles que la dynamique de polarisation croisée 1H-29Si et la modulation dipolaire de l'anisotropie de déplacement chimique du 29Si à faible fréquence de rotation.