Thèse soutenue

Le gouffre de l'espèce humaine : discours sur la dégénérescence dans les villes allemandes à l'ère de l'urbanisation (1850-1914)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Isabelle Mity
Direction : Jérôme Vaillant
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Allemand
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Lille 3

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

"Les villes sont le gouffre de l'espèce humaine". Cette formule de Rousseau fait florès en Allemagne au XIXe siècle, à l'ère de l'urbanisation, à un moment où, paradoxalement, les villes s'assainissent. C'est que la transition démographique s'enclenche, faisant brutalement baisser la natalité dans les villes, tandis que la morbidité reste élévée, pérennisant la vision de la ville mortifère. En outre, l'anti-urbanisme coïncide avec la révolution idéologique du darwinisme et de sa vision biologique et déterministe de la société. En partant des faits démographiques concrets, nous étudions le discours sur la dégénérescence et ses modalités en distinguant le discours hygiéniste et réformiste sur la détérioration du discours socio-biologique et eugéniste sur la dégénérescence, avatar du pessimisme culturel. La synthèse entre la démographie historique et l'histoire des idées fonctionne ici comme un formidable révélateur des systèmes de représentations dans la société allemande de l'époque