Thèse soutenue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maria de Lurdes Pereira Rosa
Direction : José MattosoJean-Claude Schmitt
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire médiévale
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Paris, EHESS en cotutelle avec Universidade de Lisboa

Résumé

FR  |  
EN

Le but de notre dissertation c'est d'étudier la théorie et la pratique de l'institution de chapelles funéraires au bas Moyen-Âge (Portugal, 1400-1521), cherchant aussi à comprendre soit comment elle a contribué pour le processus d'affirmation de l'âme comme sujet de droit, soit les pratiques religieuses des laïcs. Le 1er chapitre explique comment, à travers la fondation d'une chapelle funèbre, se construisait sur le "corps physique" du fondateur, une réalité aussi corporelle (corps formel, institutionnel). Le 2ème chapitre explicite les fondements canoniques et théologiques de la "propriété des âmes", partant de la réflexion théologique-juridique et étudiant aussi sa réception par les laïcs. Le 3ème chapitre a étudié la relation entre les chapelles funéraires et la Couronne. Le 4ème chapitre analyse la fondation de chapelles de laïcs dans la Lisbonne tardo-médiévale, entendue comme un processus d'institution des âmes comme "héritières", dans la pleine acception du mot.