Modélisation cognitive de la variation et du changement linguistiques : étude de quelques cas de constructions émergentes en anglais contemporain

par Guillaume Desagulier

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Jean-Rémi Lapaire.

Soutenue en 2005

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Cette thèse aborde les mécanismes de la variation et du changement linguistiques sous l'angle cognitif des Grammaires de Constructions. Dans une perspective centrée sur l'usage, une construction est à la fois stable et potentiellement innovante. D'un côté, l'assemblage symbolique de forme et de sens qui la constitue est relativement figé, dans la mesure où il est le produit conventionnel d'une abstraction collective réalisée à partir de l'expérience linguistique. De l'autre, les locuteurs ne reproduisent pas exactement les mêmes assemblages, ce qui fait que des réanalyses sont possibles. Ce différentiel crée, pour chaque construction, une zone de développement potentiel, grâce à laquelle la grammaire s'adapte à la flexibilité linguistique. L'hypothèse de travail développée ici est que l'analyse des constructions intermédiaires fournit un point d'accès privilégié dans la compréhension de la créativité et de l'innovation, d'un point de vue linguistique et cognitif. C'est la raison pour laquelle nous plaidons en faveur d'une Grammaire de Constructions Floue. Nos études de cas tendent à montrer que le réagencement forme/sens prend la forme de blends grammaticaux, dont nous proposons une redéfinition, suite à un examen critique des travaux de Fauconnier et Turner (1996). Ces schémas d'intégration constructionnelle forment la clé de voûte de notre modèle explicatif. Ils s'appuient sur le fait qu'une construction cognitivement saillante joue le rôle de jalon dans la grammaire mentale des locuteurs, ce qui la prédispose (i) à exporter tout ou partie de sa trame dans l'élaboration de nouvelles unités symboliques, (ii) à faciliter l'accès à des assemblages plus complexes.

  • Titre traduit

    A cognitive model of variation and language change : based on an examination of some emerging constructions in contemporary English.


  • Résumé

    This dissertation explores the mechanisms of variation and language change within the cognitive framework of Construction Grammars. From a usage-based perspective, a construction is both conservative and innovative. On the one hand, the symbolic form/meaning pairing is relatively stabilized insofar as it is the conventional product of an abstraction from linguistic experience on a collective scale. On the other hand, speakers do not reproduce exactly the same pairings, which makes reanalysis possible. That differential defines a zone of potential development for each construction, which is precisely what enables grammar to keep pace with language flexibility. Our working assumption is that it is by studying intermediate forms that we can gain a better understanding of creativity and innovation, from both a linguistic and a cognitive perspective. That is why we argue in favor of a Fuzzy Construction Grammar. Our case studies tend to show that form/function reshuffling is best understood as a grammatical blend, for which we offer a new definition, based on a critical examination of the works by Fauconnier and Turner (1996). We see those constructional integration networks as the keystone of our model. They hinge on the following principle: a construction that is cognitively salient provides solid ground for structure of speakers' mental grammar. This stable symbolic unit can thus (i) be retrieved wholly or partially to provide a template for the composition of new constructions (ii) help speakers/hearers gain access to more complex pairings.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par [CCSD] à Villeurbanne

Modélisation cognitive de la variation et du changement linguistiques : étude de quelques cas de constructions émergentes en anglais contemporain

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(507 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: p. 479-501. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF-2081
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.