Thèse soutenue

Objectivation de la brillance des pièces de l'automobile : mise au point d'une méthodologie de mesure

FR
Auteur / Autrice : Jérôme Concialdi
Direction : Gilbert Tribillon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences pour l'ingénieur
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Besançon
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Franche-Comté. UFR des sciences et techniques

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

La présence des reflets à l'intérieur de l'automobile crée une gêne pour le conducteur. Son importance dépend de la forme et des textures des éléments de l'habitacle. Les travaux réalisés ont pour but de mesurer objectivement et de modéliser ces reflets qu'ils soient observés directement ou à travers le pare-brise du véhicule. L'étude a été menée sur des étalons plans en polymère. La première étape a été de modéliser le reflet des échantillons. Pour ceci, nous avons tout d'abord mesuré le relief des échantillons à l'aide d'un profilomètre optique à projection de franges. Ensuite nous avons mesuré l'indicatrice de diffusion avec un banc commercialisé. Nous avons introduit ces informations dans un logiciel de tracé de rayons pour obtenir des images, en niveaux de gris, du reflet des échantillons. L'ensemble des résultats des modélisations est validé par les mesures faites par le constructeur automobile. Nous avons abordé l'aspect sensoriel du problème: comment est perçu le reflet et quel gêne entraîne-t-il? Nous avons déterminé un seuil critique dans les images correspondant à la limite de sensation de gêne en comparant nos modélisations aux études sensorielles effectuées par les services compétents du constructeur automobile. Une étude colorimétrique des échantillons nous a permis d'afficher sur un moniteur les reflets en conservant leur couleur, ceci dans la perspective de prévoir la gêne directement sur l'écran sans être obligé de manipuler les échantillons. Nous avons enfin étendu la démarche suivie lors des modélisations à des pièces en trois dimensions et à un type de surface original : des matériaux non homogènes, incrustés de paillettes métalliques.