Thèse soutenue

Interactions langagières et construction de savoirs de type métalangagiers en classe de langue

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Matthew Ibiyosi Alawode
Direction : Marc Souchon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Besançon
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Franche-Comté. UFR des Sciences du langage, de l'homme et de la société

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Dans cette étude nous nous sommes interrogé sur le rôle et l'utilisation du métalangage dans la transmission et la construction des savoirs métalangagiers par les enseignants et les apprenants du FLE au Village français du Nigeria, Badagry. Autrement dit, nous voulions voir comment l'apprenant nigérian passe de la simple expression à la réflexion sur la langue afin d'aboutir finalement à la maîtrise de la langue française. La problématique de notre travail de recherche tourne autour des quelques interrogations suivantes : - les activités métalangagières peuvent-elles contribuer et/ou faciliter la construction des savoirs métalangagiers en classe de FLE ou, constituent-elles un obstacle à l'apprentissage de cette langue? - comment faire acquérir le métalangage de la langue française aux apprenants nigérians? - dans quelle mesure les interactions verbales et /ou activités interactionnelles en classe de langue favorisent-elles la construction de savoirs métalangagiers? Notre travail est basé sur l'observation des pratiques de classe. Nous avons procédé par observer comment le métalangage est enseigné (i. E. En interaction ou de façon magistrale?) et par étudier le rôle des pratiques enseignantes sur le développement des capacités métalinguistiques chez les apprenants. Les observations de classe nous ont permis également de recueillir un "matériel empirique" sur lequel baser notre travail. Finalement, cette étude a proposé quelles pistes/pratiques pédagogiques à mettre sur pied en vue d'assurer l'acquisition des compétences métalinguistiques par les apprenants nigérians et en vue de former les enseignants de la langue française au Nigeria.