Thèse soutenue

Altérations chromatiques des pigments au plomb dans les oeuvres du patrimoine : étude expérimentale des altérations observées sur les peintures murales

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sébastien Aze
Direction : Alain Baronnet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géosciences
Date : Soutenance en 2005
Etablissement(s) : Aix-Marseille 3

Résumé

FR  |  
EN

Les pigments au plomb (minium, céruse), couramment employés en peinture depuis l'Antiquité, sont connus pour subir des transformations entraînant des décolorations de la couche picturale (noircissement, blanchissement, verdissement). Les conditions de stabilité des pigments sont étudiées par des essais de vieillissement artificiels de pigments bruts et d'éprouvettes peintes. Ceux-ci montrent la décomposition de l'hydrocérusite en présence de chaux ainsi que la transformation de Pb304 en plattnérite (β-Pb02) en milieu acide dilué. La caractérisation d'échantillons de minium prélevés sur un peinture murale expérimentale après 25 ans de vieillissement naturel révèle que le noircissement du minium est lié à la formation de plattnérite par un mécanisme possible de disproportionnation de Pb304 en milieu acide. Le blanchissement est dû à la recristallisation du plomb divalent sous forme de cérusite (PbCO3) et d'anglésite (PbS04), causée par l'absorption de polluants gazeux (CO2, SO2).