Thèse soutenue

Mécanismes et bases sensorielles de la discrimination sociale entre jeunes chez les ovins : étude comportementale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Séverine Ligout
Direction : Frédéric LévyRichard H. Porter
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Tours

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Nous avons montré l'existence de deux mécanismes de reconnaissance entre jeunes ovins : la familiarisation par contact direct qui permet la reconnaissance d'individus familiers et la familiarisation indirecte qui permet de discriminer différents individus jamais rencontrés auparavant sur la base de ressemblances phénotypiques existant entre ces derniers et l'agneau sujet ou un de ses partenaires familiers. La présence de la mère dans le jeune âge est en outre importante pour l'établissement d'interactions discriminatives entre jeunes (apparentés ou non). Chaque sensorialité étudiée (olfaction, audition, vision) considérée isolément n'est pas nécessaire à la reconnaissance de congénères de même âge. Chacune suffit cependant à l'expression d'une discrimination du jumeau mais pas d'un individu familier non apparenté vs. Un étranger (seule l'audition peut alors suffire). La reconnaissance est donc plurimodale et plus efficace quand elle concerne le jumeau plutôt qu'un non apparenté.