Thèse soutenue

Validation d'une approche scléroclimatique sur la côte du Chili et du Pérou par l'analyse microstructurale et biogéochimique des coquilles du gastéropode Concholepas concholepas [Bruguière, 1789]

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nury Guzman Guerra
Direction : Jean-Pierre CuifLuc Ortlieb
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Terre, océan, espace. Sciences de la terre
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Paris 11 en cotutelle avec Université d'Antofagasta
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) - Institut de recherche pour le développement. Unité de recherche : Paléotropique (Bondy,France)

Résumé

FR  |  
EN

Les structures carbonatées élaborées par les organismes vivants reflètent, dans leur composition et leur structure, certaines variations des conditions du milieu. L'étude microstructurale et géochimique de coquilles de Concholepas concholepas (gastéropode des côtes du Chili et du Pérou) a été entreprise dans une perspective de reconstruction des conditions paléocéanographiques et paléo-climatiques au cours de l'Holocène. Ceci requiert, au préalable, la calibration entre un marqueur géochimique ("proxy") et un paramètre physico-chimique de l'environnement. La compréhension des modalités de croissance de C. Concholepas et l'établissement des bases d'une sclérochronologie de cette espèce, ont largement reposé sur des expériences de marquage des organismes à l'aide de fluorochromes. Ces expériences de marquage hebdomadaire ont aussi fourni un cadre chronologique adéquat pour la mise en oeuvre de l'étude géochimique des coquilles. Les mesures par spectrométrie de masse à ablation laser, microsonde électronique et SIMS nous ont ainsi permis d'obtenir des profils élémentaires et isotopiques dans la calcite des coquilles de C. Concholepas à l'échelle de quelques heures. Les mesures géochimiques indiquent que les teneurs en Mg et en delta 18O de la calcite de C. Concholepas montrent une relation avec les variations enregistrées de température. Cependant ces relations ne sont pas complètement linéaires. Des facteurs vraisemblablement liés à l'activité métabolique des organismes interviennent à divers niveaux dans l'incorporation des éléments mineurs et traces et dans les phénomènes de fractionnement isotopique pendant les processus de biominéralisation.