Thèse soutenue

Le sens idio-cinétique comme procédé auto-calmant dans les situations de séparation et de différenciation : contribution à la psychologie du risque

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippe Salas
Direction : Jacques Birouste
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie et psychopathologie clinique
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Paris 10

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Toute existence est jalonnée de situations de séparation et de différenciation qui font vaciller les repères identificatoires du sujet. Ces situations à risque sont génératrices d'angoisse puisqu'elles obligent le moi à renoncer à des positions pour en obtenir d'autres. Durant ces entre-temps le sujet ne peut pas s'inscrire dans un nouveau projet, la représentation étant dans une incapacité, plus ou moins longue, d'effectuer sa fonction d'écran face à la violence du réel. Dans la situation de séparation qu'est le vieillissement, lors de l'acte de paiement d'étude du maniement d'argent fait travailler l'hypothèse générale selon laquelle il existe un sens propre au mouvement, un sens idio-cinétique qui permet de supporter le manque lorsque la voie de la signification est inopérante. Les investigations montrent que le mouvement (la micro-motricité dans le lien à l'argent) délivre une sensation protectrice, an-objectale et hors représentation, qui protège le sujet de la déréliction. Ce sens obtus qui s'exprime dans le corps vécu agit comme un procédé autocalmant en délivrant une sécurité d'existence. Promouvoir l'importance du mouvement comme recours sécuritaire face à l'inconnu ouvre des perspectives dans les domaines professionnels dans lesquels il est question de restaurer la confiance du sujet (la pratique clinique psychothérapeutique, le champs éducatif, l'accompagnement au sens large).