Thèse soutenue

La réflexibilité comme moteur de renouvellement dans l'œuvre cinématographique de Jean Eustache

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jihae Sung
Direction : Claudine Eizykman
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Cinéma
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Paris 8

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse est une étude sur les films de Jean Eustache. En tant que cinéaste venant à la mise en scène juste après la Nouvelle Vague, Eustache est considéré comme l’héritier de celle-ci tout en s’en démarquant tout au long de sa carrière. A travers ses films, il est souvent jugé d’une manière contradictoire : sentimental, intellectuel, personnel, marginal, réaliste, expérimental, moderne alors qu’il est considéré unanimement comme cinéaste maudit, en décalage avec son temps. Sa carrière cinématographique témoigne de l’oscillation entre le film de fiction et le film de documentaire, entre le long métrage et le court métrage, de format 35mm à 16mm. De cette oscillation provient une réflexivité particulière chez Eustache, le moteur de renouvellement de son cinéma. Ses films montrent une évolution : ses films s’interrogent au fur et à mesure du temps sur les possibilités et les limites des expressions filmiques. Pour ces interrogations, Eustache s’appuie sur le retour à Lumière, la première phase du cinéma, la répétition, la primauté de la parole sur l’image