Thèse soutenue

L' usage vernaculaire et-ou véhiculaire du français scolaire : étude de l'orthographe : comparaison de collégiens gabonais et français

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Germain Koumba-Mouity
Direction : Geneviève Vermès
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Paris 8
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis1992-....)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Notre étude " usage vernaculaire et/ou véhiculaire du français scolaire. Etude de l'orthographe. Comparaison de collégiens gabonais et français " a permis de comparer les performances orthographiques à une même dictée d'élèves français de classe de sixième de zep (zone d'éducation prioritaire) de la région parisienne et d'élèves gabonais de milieu rural et de milieu urbain âgés de 11 à 13 ans. Les résultats obtenus ont été comparés à ceux de deux enquêtes antérieures celle conduite par Beuvain en 1873 et celle menée par Chervel et Manesse en 1987. Nous avons élaboré une typologie de fautes à partir de l'analyse du plurisystème orthographique du français effectuée par Nina Catach. 1. Tous nos échantillons font deux fois plus de fautes que les élèves du 19ème et du 20ème siècle. 2. Les mots qui étaient difficiles au 19ème siècle le sont toujours en 2003. Les erreurs sont de même nature. 3. Les ruraux Gabonais font moins de fautes que les urbains Gabonais et les Français de zep. Ils ont une meilleure compétence orthographique grammaticale. Nous avons recherché les opérations cognitives sous-jacentes, les conduites orthographiques sont rarement aberrantes, nous tentons au delà de l'étude des performances, l'étude des compétences orthographiques. A chaque forme erronée d'un certain type correspond une ou plusieurs opérations cognitives.