Thèse soutenue

Les portes de l'écrit : une proposition thérapeutique pour les adolescents

FR
Auteur / Autrice : Myriam Frégonèse
Direction : François Richard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychopathologie
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Paris 7

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Pour qu'un sujet se structure il lui faut traverser, durant les premières années de sa vie, différentes étapes incontournables. Parmi celles-ci, la création de l'objet transitionnel et le travail de la sublimation occuperont une place de choix. A l'adolescence, l'objet transitionnel et le processus de sublimation pourraient venir converger au sein d'une activité littéraire. L'écriture constituerait ainsi un possible destin de l'objet transitionnel. Mais elle serait également une rupture vis-à-vis d'un langage maternel impuissant, comme c'est le cas lors d'une pathologie psychotique, à défaire la dyade fusionnelle. Héritière probable du jeu enfantin, l'écriture représenterait parfois un trait d'union, parfois un écran séparateur entre le sujet lui-même et le monde qui l'entoure. En invitant l'adolescent à écrire, le thérapeute ouvrirait donc la voie d'une possible dialectisation entre le monde interne du sujet et son environnement. Le travail d'écriture de trois adolescents constitue la partie clinique qui fut recueillie d'un laps de temps variant selon les cas de un à deux ans. Chacun à leur manière, ces trois adolescents ont su se saisir de l'écriture et questionner ainsi, accompagnés du thérapeute, des thèmes récurrents et personnellement fondateurs.