Thèse soutenue

Polarisation corticale des oeufs et embryons d'ascidie de la maturation à la 1ère division inégale

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : François Prodon
Direction : Christian Sardet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Nice

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Le cortex des œufs d’ascidies est hautement polarisé suivant l’axe animal-végétatif (a-v) à l’issue de l’ovogenèse, puis suivant les axes Dorso-Ventral (D-V) et Antero-Posterieur (A-P) à partir de la fécondation jusqu’au 1er clivage. Les ovocytes matures d’ascidie sont caractérisés par la distribution en gradient (a-v) de - 1) un domaine sous-cortical riche en mitochondries (appelé myoplasme) ; - 2) d’un domaine riche en Reticulum Endoplasmique cortical (REc) et d’une classe d’ARN messagers corticaux d’origine maternelle (appelée ARNm postplasmiques/PEM). Nous avons montré que la polarisation (a-v) de ces domaines s’effectue au cours de la maturation des ovocytes. Le cortex des œufs subit à l’issue de la fécondation 2 phases majeures de réorganisations. Le myoplasme, le REc ainsi que les ARNm postplasmiques/PEM se concentrent dans le pôle de contraction végétatif (futur pôle Dorsal) au cours d’une première phase majeure de réorganisation acto-myosine dépendante. Le myoplasme, le REc/ARNm corticaux sont ensuite déplacés au niveau du pôle postérieur lors d’une seconde phase majeure de réorganisation dépendante des microtubules. Ces domaines sont répartis de façon équivalente entre les blastomères au cours du premier clivage. Aux stades 2-4 cellules, le myoplasme, le REc et les ARNm postplasmiques/PEM s’accumulent dans les blastomères postérieurs. Au stade 8 cellules, le REc et les ARNm postplasmiques/PEM se concentrent au niveau d’une structure macroscopique corticale appelée CAB (pour Centrosome Attracting Body) localisée dans les blastomères végétatifs les plus postérieurs (B4. 1). Le CAB est impliqué dans la genèse de 3 divisions inégales successives et la ségrégation des ARNm postplasmiques/PEM. Nous avons caractérisé pour la première fois l’évolution et la dynamique de cette polarité corticale en utilisant des cortex isolés à partir d’ovocytes, de zygotes et d’embryons au stade 8 cellules. Nous avons montré que deux ARNm postplasmiques/PEM, PEM1 et macho1, respectivement impliqués dans la formation des axes et la différenciation des cellules musculaires primaires, sont ancrés à la surface d’un réseau polarisé de RE corticale rugueux déjà présent dans les ovocytes matures. Après fécondation, ces ARNm corticaux se concentrent dans le cortex végétatif avec le REc (formant un domaine REc/ ARNm). Ce domaine REc/ARNm se relocalise ensuite en position postérieure avant le 1er clivage et s’accumulent avec celui-ci dans le CAB au stade 8 cellules. Nous discutons 1) le rôle du cytosquelette dans la relocalisation du domaine polarisé riche en REc/ARNm après fécondation, et dans la formation du CAB ; 2) les mécanismes de ségrégation des ARNm postplasmiques/PEM dans les blastomères postérieurs de l’embryon ; 3) les conséquences de ces remaniements dans la différenciation de l’embryon d’ascidie et en particulier celle des cellules musculaires primaires.