Thèse soutenue

Approche immunologique et parasitologique de l'épidémiologie des infections émergentes bovines et équines A NEOSPORA sp. Et SARCOCYSTIS NEURONA en Basse-Normandie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre-Hugues Pitel
Direction : Jean-Jacques Ballet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Recherche clinique, innovation technologique, santé publique
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Caen

Mots clés

FR

Résumé

FR

Nos travaux en sérologie et en biologie moléculaire ont permis de mettre en évidence le rôle majeur de Neospora caninum dans la pathologie abortive chez l'espèce bovine en France, en particulier dans l'ouest du pays. Si l'ensemble du cycle biologique naturel de ce parasite n'est pas encore totalement élucidé, nos résultats confortent l'hypothèse d'une intervention de la faune sauvage dans la transmission et/ou le rôle de réservoir pour Neospora caninum dans notre pays. Nos résultats confirment aussi l'existence de troubles neurologiques associés à la détection d'ADN parasitaire dans le LCR d'un veau. Il semble aussi que ce parasite intervienne comme agent abortif dans une moindre mesure dans l'espèce équine. Des travaux supplémentaires sont nécessaires afin de pouvoir différencier les deux espèces de Neospora sp. Présentes chez le cheval. Son rôle dans le syndrome EPM reste en revanche très faible selon nos résultats. Nos travaux font par contre apparaître de nombreux chevaux présentant des anticorps dirigés contre des protéi͏̈nes de Sarcocystis neurona bien que l'oppossum soit absent du continent européen.