Thèse soutenue

Politique de décentralisation, développement régional et identités locales au Niger : le cas du Damagaram

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mahamadou Danda
Direction : Pierre Sadran
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences politiques
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Bordeaux 4
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Institut d'études politiques de Bordeaux (Pessac, Gironde) - Centre d'étude et de recherche sur la vie locale (Pessac, Gironde1967-2007)
Jury : Président / Présidente : Andy Smith
Examinateurs / Examinatrices : Pierre Sadran, Andy Smith, François Constantin, Michel Louis Martin, Dominique Darbon
Rapporteurs / Rapporteuses : François Constantin, Michel Louis Martin

Résumé

FR

La présente thèse de doctorat en science politique sur "Politique de décentralisation, développement régional et identités locales au Niger : le cas du Damagaram" se réfère au contexte d'un pays du Sahel (le Niger), défini comme étant le plus sahélien des pays du Sahel. Situé en Afrique de l'Ouest en territoire nigérien, le Damagaram est une région à dominante agro-pastorale qui représente 11,57% du territoire national et 21,7% de la population totale du pays en 2001. L'histoire coloniale du Sultanat de Zinder au XIXè siècle, le transfert du chef lieu du territoire de Zinder à Niamey et le fait que des élites de cette région aient pris l'habitude de placer au premier plan de la problématique du retard de développement du Damagaram, la question politique, expliquent l'intérêt de cette recherche. La présente thèse se veut un essai qui vise à saisir les vecteurs d'explication des capacités de mobilisation, de consensus et de représentation des intérêts au niveau du Damagaram, mais aussi à comprendre les spécificités de l'échelon régional en termes d'identités à travers la mise en oeuvre des politiques publiques en général, des expériences de développement régional à Zinder en particulier notamment, la formulation du Schéma Directeur du Développement Régional (SDDR) de Zinder.