Thèse soutenue

Un "Nazisme tropical" : le génocide des Rwandais tutsi

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : John Francis Mbala
Direction : Huy Thuần CaoEnzo Traverso
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science politique
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Amiens

Résumé

FR  |  
EN

« Plus jamais ça » ! Ce slogan qui émerge au lendemain de la Seconde guerre mondiale suite à la Shoah fait-il encore sens eu égard à l'incapacité de la communauté internationale à prévenir une série de drame dont un génocide à la fin du xxème siècle. En effet, en dépit de la Convention du 9 décembre 1948 sur la prévention et la répression du crime de génocide entré le 6 avril et juin 1994 plus de 800 000 Tutsi furent atrocement massacrés du fait d'être né Tutsi lors d'une guerre civile. Cet aspect parmi tant d'autres ouvre une brèche à l'approche comparative dès lors que les Juifs furent victimes du nazisme, Hitler leur reprochant d'être né Juif. Or, peut-on comparer les génocides? Mais déjà qu'est-ce qu'un génocide ? Quelle différence entre crime contre l'humanité et génocide ? En tentant de répondre à la question, dans quel cadre théorique insérer le génocide des Rwandais tutsi par rapport aux précédents génocides les recherches vont au-delà d'un certain « dogme de l'unicité de la Shoah ». Durant plus d'une décennie un déséquilibre régional dans l'Afrique des Grands lacs du fait du génocide au Rwanda participe à une redistribution des cartes sur le plan géopolitique et ce au prix de graves violation de droits de l'homme telle qu'en République démocratique du Congo