Thèse soutenue

Caractérisation de la zone avasculaire centrale chez le diabétique en angiofluorographie rétinienne : corrélations quantitatives et qualitatives, influence des facteurs métaboliques et essai de détection semi-automatisée

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : John Conrath
Direction : Bernard Ridings
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Nutrition, aspects cellulaires et moléculaires
Date : Soutenance en 2004
Etablissement(s) : Aix-Marseille 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La rétinopathie diabétique est la deuxième cause de cécité légale en France tous âges confondus, la première chez les moins de 50 ans. L'atteinte rétinienne est une des trois manifestations de la microangiopathie avec la néphropathie et la neuropathie. L'ischémie rétinienne dans le diabète concerne aussi bien les vaisseaux rétiniens périphériques que la vascularisation maculaire. Si la première atteinte est bien connue et comporte un traitement efficace, la panphotocoagulation rétinienne au laser, l'atteinte de la vascularisation maculaire reste moins bien étudiée, peut-être car on ne connaît pas de traitement efficace à l'heure actuelle. Le centre de la rétine maculaire est avasculaire de manière physiologique. Cette Zone Avasculaire Centrale (ZAC) s'élargit au cours du diabète. Nous avons utilisé la banque d'imagerie numérique des services d'ophtalmologie du CHU de Marseille ainsi que les données des services d'endocrinologie, dans une étude rétrospective de 110 patients diabétiques, afin de caractériser la ZAC. 1)-Nous avons trouvé une corrélation entre l'évaluation qualitative de la ZAC (en utilisant le système de grading de l'ETDRS) et la taille de la ZAC (p=0. 03), cette dernière étant plus grande lorsque le grade, c'est à dire le niveau de destruction, est plus élevé. 2)-Nous avons retrouvé un index de masse corporelle significativement plus élevé chez les patients présentant une ZAC normale (p=0. 033) peut-être car certains patients diabétiques de type 2 non-insulinonécessitants, plus obèses, présentent une forme moins grave de la maladie. Nous avons aussi trouvé un effet " protecteur " de la fraction Apo A1 du cholestérol sur la ZAC chez la sous population ayant bénéficié du dosage des apolipoprotéines (p=0. 004). 3)-La ZAC peut être mesurée avec un logiciel d'analyse d'images (ENVI), mais avec une forte dépendance de la qualité des images, et il s'agit d'une sous-estimation par rapport à une étude manuelle par expert