Thèse soutenue

Roman et connaissance dans l'oeuvre de G. Flaubert

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gersende Plissonneau
Direction : Marie-Thérèse Mathet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres modernes
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Toulouse 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse met en perspective une œuvre littéraire et un concept philosophique. Elle montre d'abord comment les parcours de lecture des écrits flaubertiens épousent la forme de chemins de la connaissance. Ce phénomène se vérifie du point de vue de la genèse, de l'organisation des récits ainsi que de leur écriture. La seconde étape s'attache au détournement de l'encyclopédie qui est une remise en cause du positivisme. Les processus cognitifs représentés sont défaillants et l'ensemble de ces fictions permet un déchiffrement critique de certains domaines intellectuels. Cette démarche s'accompagne de détournements littéraires de la connaissance qui devient tour à tour comique, grotesque et fantastique. Enfin, se pose la question de savoir si l'on a toujours affaire à des romans. On peut répondre de manière affirmative dans la mesure où ces narrations s'inscrivent dans une histoire du genre. De plus, la propension à la théorisation et à la parodie sont caractéristiques de ce genre tardif pour lequel la notion de connaissance est depuis les Temps modernes une problématique centrale.