Thèse soutenue

Nouvelles oligopyridines fonctionnalisées : Application aux cristaux liquides

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Guillaume Pickaert
Direction : Raymond Ziessel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Strasbourg 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR

Les travaux de thèse entrepris au Laboratoire de Chimie Moléculaire sous la direction du Dr R. Ziessel sont axés sur la synthèse et l'étude d'édifices moléculaires comprenant des sous-unités oligopyridiniques. Nous nous sommes en particulier intéressés à la 2,2':6',2''-terpyridine, à la 1,10-phenanthroline et à la pyridine-oxazoline. Les domaines de recherche, où ces sous-unités de complexation sont utilisées, sont nombreux. Les thèmes de recherche déjà développés au laboratoire nous ont conduits à nous intéresser aux cristaux liquides, au transfert d'information intramoléculaire et enfin aux ligands hybrides et leurs complexes (métaux de transition, lanthanides). Le prologue de ce mémoire traite brièvement de la synthèse de ligands et de complexes contenant la 2,2':6',2"-terpyridine comme sous unité chélatante. Tout au long de ce travail de doctorat, nous avons choisi de fonctionnaliser la terpy en position 4'. La première partie de ce prologue concerne le transfert d'information intramoléculaire. En effet, depuis plusieurs décennies, de nombreux travaux ont déjà été entrepris dans ce domaine et en particulier l'élaboration de dyades. Il s'agit de systèmes moléculaires contenant un donneur D (chromophore) et un accepteur A (luminophore), reliés par un espaceur rigide favorisant un transfert vectoriel d'énergie ou d'électrons d'un site à l'autre de la molécule. Récemment au laboratoire, des complexes hétéro-dinucléaires de Ru/Os, où deux terpyridines fonctionnalisées en 4' sont pontées par une ou deux triples liaisons, ont été synthétisés. Il a été prouvé qu'un transfert d'énergie très rapide (<20 ps) et quantitatif pouvait s'effectuer du centre " Ru " vers le centre " Os ". Nous avons donc décidé de poursuivre dans cette voie en synthétisant tout d'abord une série de ligands ditopiques comprenant deux terpyridines pontées par des polyènes (5, 7 et 9 doubles liaisons) et des polyènes mixtes (une triple liaison centrale et des doubles liaisons périphériques). Enfin nous avons complexé ces ligands par du RuII pour obtenir des complexes homo-dinucléaires (Figure 1) afin d'en étudier les propriétés photophysiques, en particulier l'effet de la taille et l'énergie triplet de ce pont. [. . . ]