Thèse soutenue

Etude des interactions entre des organismes unicellulaires marins, les dinophycées et des polymères : mise en évidence d'interactions biospécifiques entre dinoflagelles et copolymères statistiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Zaïna El Khadali-Ignane
Direction : Daniel Muller
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'ingénieur. Génie biologique et médical
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 13

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Les efflorescences saisonnières de phytoplancton toxique représentent un problème médical, écologique et économique majeur et nécessite la mise au point de méthodes de détection ou de prévention. Il a été démontré au LRM qu'il est possible de synthétiser des copolymères statistiques biomimétiques dotés d'activités biologiques diverses par fonctionnalisation statistique de polymères préformés. Sur la base de ces résultats, notre démarche a consisté à identifier des copolymères statistiques dérivés du polystrène susceptibles d'interagir de manière spécifique avec la microalgue toxique Alexandrium minutum, espèce productrice de gonyautoxines paralysantes, localisée sur les côtes françaises. L'étude des interactions dinoflagellés-copolymères statistiques a impliqué plusieurs études qui nous ont permis de définir des conditions standard de mesure de l'adhésion et de disposer de populations axéniques de dinoflagellés présentant un phénotype constant, représentatif des efflorescences naturelles. L'établissement des isothermes d'adhésion montre que l'adhésion des dinoflagellés sur les matériaux témoins est directe. Cette adhésion directe est plus élevée sur les matériaux témoins hydrophobes que sur les matériaux témoins hydrophiles. L'adhésion des dinoflagellés étudiés sur les différentes familles de copolymères statistiques a mis en évidence des adhésions spécifiques avec : le copolymère statistique PS(24)SO2(59)Ala-O-Me(16) d'une part et met en évidence une spécifité envers les dinoflagellés A. Minutum, S. Trochoidea et H. Triquetra ; le PS(29)SO2(24)AspOMe(47) d'autre part qui démontre une spécificité de genre pour la microalgue A. Minutum. Ces résultats permettent d'envisager de réaliser des outils de détection de la prolifération des dinoflagellés toxiques et de réaliser dans un deuxième temps des outils d'élimination biosélective des dinoflagellés dans le phytoplancton.