Thèse soutenue

"Prophètes" et "humanistes" : la conjoncture des sciences humaines et le champ intellectuel en France (1960-1980) dans l'analyse structurale et pragmatique du discours

FR  |  
DE  |  
EN
Auteur / Autrice : Johannes Angermüller
Direction : Dominique Maingueneau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 12 en cotutelle avec Université de Magdeburg

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Dans les années 60 et 70 le champ intellectuel en France se transforme; des théories et des tendances nouvelles se succèdent rapidement. Le succès et l'hégémonie des "maîtres penseurs" comme Lacan, Althusser et Foucault relève d'une conjonction de facteurs divers comme l'expansion rapide du champ académique, la crise de l'artiste et du lettré indépendants, ainsi que le rôle croissant de certaines " institutions périphériques" (ENS, EHESS, Collège de France). Afin d'éviter de réduire un discours donné à une réalité déjà donnée, ce travail propose d'ouvrir la théorie du champ de Bourdieu à une théorie structurale et pragmatique du discours. Cette théorie met l'accent sur la contingence de l'articulation entre la structure et l'événement discursif. A partir de quelques exemples (Derrida, Barthes, Tel Quel), la thèse étudie la façon dont les producteurs du champ articulent leurs hégémonies intellectuelles en se positionnant contre leurs concurrents.