Thèse soutenue

La construction du passé de la cité de Trèves : VIIIe-XIe siècles : étude d'un corpus hagiographique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Klaus Krönert
Direction : Michel Sot
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire et archéologie des mondes anciens et médiévaux
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 10

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'objectif de ce travail consiste à examiner l'activité hagiographique à Trèves entre le VIlle et le XIe siècle. Le corpus de textes se compose essentiellement de textes rédigés dans cette ville, mais aussi de textes rédigés ailleurs et devenus importants à Trèves, grâce au culte grandissant du saint en question. Il est dominé par les évêques antiques du siège mosellan. La datation et l'attribution des textes, ainsi que la méthode avec laquelle les hagiographes ont travaillé, sont au centre des analyses des écrits. Elles ont notamment révélé que les panégyriques, souvent considérés comme opera minora, ont joué un rôle primordial pour l'enrichissement des légendes avec des nouveaux éléments. De plus, elles ont montré que l'hagiographie mosellane a pris son véritable essor vers 960. Cette date s'explique sans doute par la fondation de l'Empire ottonien, ayant séparé de manière définitive la Francie occidentale de la Francie orientale. Trèves, faisant partie de l'Empire, fut désormais une des très rares villes possédant un passé antique. Rendre cette qualité publique afin de revendiquer des prérogatives, voilà à quoi l'hagiographie de Trèves devait servir.