Thèse soutenue

L'environnement contesté : la territorialisation des conflits environnementaux sur le littoral du Kwazulu-Natal (Afrique du Sud : Kosi Bay, St Lucia, Richards Bay et Port Shepstone)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sylvain Guyot
Direction : Alain DubressonBenoît Antheaume
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 10

Résumé

FR  |  
EN

Les conflits environnementaux sont un outil à la fois conceptuel et méthodologique d'étude des acteurs et des territoires. Ils révèlent des réalités problématiques dépassant le simple champ environnemental, analysées à travers le double prisme des héritages (de la colonisation et de l'apartheid) et du processus de démocratisation post-apartheid. Les attitudes des acteurs par rapport à l'environnement masquent parfois d'autres motivations. Les cas de Port Shepstone, et surtout de Richards Bay, deux petites villes industrielles, illustrent des conflits d'usages entre les territoires des industriels, de la municipalité, et des lieux de vie et de récréation des riverains défendus par quelques environnementalistes parfois extrémistes. Les cas de Kosi Bay et de St Lucia , mettent en perspective la compétition entre les territoires d'un par national (Greater St Lucia Wetland Park) reconnu Patrimoine Mondial de l'Humanité, de plusieurs municipalités, d'autorités tribales et de groupes de résidents. , blancs ou noirs, aux diverses stratégies de vie ou de survie. Outil méthodologique, les conflits environnementaux permettent d'affiner des typologies d'acteurs par rapport à l'environnement et au territoire. Outil conceptuel, ils revisitent les principes de gouvernance, de décentralisation et de développement durable à travers l'étude des jeux politiques, des rivalités entre niveaux national et local, de l'influence des réseaux, de la participation citoyenne et des dynamiques socio-économiques de "profit versus solidarité".