Thèse soutenue

Le microscope : son histoire, son évolution, les constructeurs français aux XIXe-XXe siècle, quelques applications...

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Simon Mangalo
Direction : Alain Plessis
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire économique et sociale
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 10

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Destiné à nous faire découvrir l'infiniment petit qui se trouve dans la nature et à nous faire connaître un ensemble considérable de choses dont l'étude ne peut être faire ni à l'oeil nu ni à l'aide d'aucun autre instrument, le microscope apparaît comme une goutte d'eau dans l'océan des découvertes scientifiques qui ont surgi au fil des siècles. Pourtant, cette petite goutte est devenue un élément indispensable pour la science : sans le microscope qui a permis les recherches microbiologiques et bactériologiques, peut-être serions nous envahis par ces infiniments petits sans savoir comment nous en débarasser, ignorant tout de leur état. Ainsi donc, depuis sa découverte en 1590, le microscope a traversé toutes les époques en se rajeunissant tel un phénix, évoluant techniquement par touches successives, bénéficiant au fil des ans des progrès scientifiques tels que l'éclairage, la composation du verre, l'optique et plus récemment des puces électroniques et les ordinateurs, afin de devenir de plus en plus fiable et performant. Cependant, il serait regrettable de concevoir l'étude historique du microscope sans évoquer à partir du XIXe siècle les constructeurs français de renom Chevalier et Nachet dont les arbres généalogiques des dynasties figurent dans cet ouvrage. C'est pourquoi notre exposé développera successivement l'histoire du microscope et son évolution technique puis évoquera l'âge d'or des constructeurs français pour terminer par l'étude du marché du microscope et de ses multiples applications.