Thèse soutenue

Les trois accents graphiques utilisés dans la transcription du français : de la Renaissance à nos jours, à travers l'étude des dictionnaires de l'Académie française

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Michèle Dorgans-Robineau
Direction : Hervé-D. Béchade
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langue française
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

La langue française utilise, dans sa forme écrite, des accents : aigus, graves et circonflexes. Ces petites marques graphiques ont connu de nombreuses péripéties avant de s'imposer dans notre orthographe. Elles ont occupé des emplois divers, inspirés de leur usage chez les grammairiens grecs et latins. Puis l'Académie française les a progressivement intégrées dans ses Dictionnaires et chacune d'elles s'est vue attribuer un ou plusieurs rôles spécifiques. Or, à notre époque, les accents semblent en voie de disparition non seulement dans l'écriture manuscrite mais également sur les imprimés ou les écrans. L'auteur de ce travail a voulu essayer de comprendre pourquoi les accents étaient négligés, oubliés, déformés. Il constate que de nombreux Français ressentent un réel attachement pour ces signes qui, tout en conservant un rôle phonogrammique souvent important, sont aussi des traces du passé qui nous racontent la longue aventure d'un mot.