Thèse soutenue

La France , le Sénégal et la défense de l'Afrique Occidentale Française de 1918 à 1940

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Papa El Hadji Dramé
Direction : Jacques Frémeaux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire contemporaine
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 4

Résumé

FR  |  
EN

La création d'un Gouvernement Général de l'Afrique Occidentale Française en 1895 donne le signal de la véritable organisation administrative, militaire et défensive des territoires conquis par la France dans l'Ouest africain. La puissance coloniale s'est en effet, imposée comme la détentrice de la souveraineté politique au sein des anciens espaces traditionnels africains. C'est donc dans un contexte de l'entre-deux-guerres, marqué par le phénomène dit de la "mise en valeur " économique sur fond de conflits avec d'autres puissances européennes que la France s'attelle à mettre en œuvre l'organisation défensive de son empire colonial africain. Celle-ci impose dans le cadre d'un volet intérieur, le "maintien de l'ordre " colonial, c'est-à-dire la lutte contre les insurrections, rébellions ou dissidences des populations africaines désormais soumises à un nouvel ordre politique, économique et social (impôt de capitation, conscription, contrôle des personnes etc. ). Le second volet de l'organisation défensive consiste à la mise en œuvre de plans de défense, afin d'assurer la contribution des soldats "indigènes " à la Défense nationale métropolitaine, et prévenir toute menace d'agression ou d'invasion sur les frontières terrestre et maritime du groupe, par des ennemis extérieurs tels l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie puis par les forces anglo-gaullistes coalisées. Dans cette optique, la base navale de Dakar dont la réorganisation est négligée durant la majeure partie de l'entre-deux-guerres, connaît une ascension fulgurante à partir de la fin des années 1930, ce qui en fait d'ailleurs un enjeu stratégique de la Deuxième Guerre mondiale et conduit à la bataille de Dakar des 23-25 septembre 1940.