Thèse soutenue

L'enregistrement du mouvement au XIXe siècle : les méthodes graphique et chronophotographique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laurent Mannoni
Direction : Michel Marie
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études cinématographiques et audiovisuelles
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 3

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

La méthode graphique consiste à enregistrer, au moyen d'un style qui trace une courbe sur un cylindre tournant recouvert d'une feuille de papier enduite de noir de fumée, ou sur toute autre surface, les variations de volume, de longueur, de pression ou de vitesse, d'un organe ou d'un objet en mouvement. C'est le physiologiste Etienne-Jules Marey qui introduit en France les appareils de la méthode graphique venus d'Allemagne, tout en les perfectionnant grandement. Il est aussi le concepteur de la chronophotographie. Dans la chronophotographie mareysienne, les changements de position d'un organe ou d'un objet sont inscrits non plus par un style à levier amplificateur, mais par l'intermédiaire de la lumière - ce fameux " pinceau de la nature " selon l'expression de William Henry Fox Talbot. La différence entre les méthodes graphique et chronophotographique réside essentiellement dans le " pinceau " qui sert à l'inscription du mouvement : l'un est solide, l'autre est lumineux. Au XIXe siècle, les méthodes graphique et chronophotographique ont permis la connaissance, l'évaluation et donc, souvent, la maîtrise, d'innombrables phénomènes relevant de la médecine, de la physiologie, des sciences naturelles, des différentes branches de la physique et des arts. Les méthodes graphique et chronophotographique, non sans avoir subi quelques " dépravations " (taylorisme, eugénisme), sont en partie à l'origine de l'art moderne dans ses expressions abstraites et ont joué un rôle non négligeable dans l'art académique ; elles sont à la base des systèmes modernes d'exploration en physiologie du mouvement ; elles ont enfin œuvré considérablement à l'avènement de la technique cinématographique muette et sonore.