Thèse soutenue

De la naissance du naturalisme sous la Troisième République à sa réception dans la social-démocratie allemande (1865-1897)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anne Deffarges
Direction : Stéphane Michaud
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature générale et comparée
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris 3

Résumé

FR  |  
EN

Au tournant des années 1890, en une période où la social-démocratie semble marcher à grands pas vers le pouvoir, de violents débats concernant le naturalisme la divisent jusqu'à la scission. Dans cette affaire dite des Jeunes, les valeurs respectives du naturalisme et du socialisme sont confrontées dans des domaines qui touchent à toutes les évolutions et aux grandes interrogations du XIXe siècle, et cela jusque dans les rapports de l'esthétique à l'histoire. Les deux mouvements politico-littéraires jouent un rôle complémentaire et conflictuel dans la construction d'un pré-parti qui occupe alors la scène artistique et politique, un peu partout en Europe. La longue controverse allemande sur le naturalisme en est un révélateur, et on peut en voir des manifestations dans l'affaire Dreyfus comme dans la prise du pouvoir en Bohême autrichienne par le Parti Réaliste. Cette réception particulière finit par recomposer notre perception traditionnelle du naturalisme et de Zola.