Thèse soutenue

Gestion des ressources végétales et pratiques paysannes en Ethiopie Centrale : le cas des oléagineux

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Élisabeth Chouvin
Direction : Bernard Roussel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ethnobiologie
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris, Muséum national d'histoire naturelle
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la nature et de l'Homme - Évolution et écologie (Paris ; 1995-....)
Jury : Président / Présidente : Serge Bahuchet
Examinateurs / Examinatrices : Alain Gascon, Georges Métailié
Rapporteurs / Rapporteuses : Hubert Cochet, Christian Seignobos

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Sur les bords de la dépression du Rift en Ethiopie Centrale, les oléagineux, nombreux et originaux, sont révélateurs des systèmes agraires. Le carthame, le sésame, la guizote et le lin ont un statut à part dans la taxonomie populaire. Leur distribution sur le dénivelé est étroitement liée au découpage populaire du milieu en étages. Ils représentent de particulièrement bons marqueurs des relations agriculture-élevage. Enfin, les terres pauvres réservées aux plantes à huile et les stratégies culturales qui leur sont associées rendent compte de leur rôle secondaire dans les représentations locales. Il existe cependant des " pays " où des savoirs anciens concourent à une haute production des oléagineux. Ces derniers y constituent un élément identitaire majeur. Le maintien de ces terres dans le contexte actuel s'explique par la place centrale des oléagineux dans la vie spirituelle des paysans. C'est leur statut de plante cultuelle qui a permis la conservation de la biodiversité observée