Thèse soutenue

La patience et l'inquiétude : recherches métaphysiques et ontologiques pour une fondation de l'éthipe de soin

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Michel Geoffroy
Direction : Dominique Folscheid
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Marne-la-Vallée

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Quelle est la vertu temporelle qui donne à la relation soigné-soignant la valeur éthique qui lui est refusée par le regard médical et l’entendement diviseur hérités du cartésianisme ? C’est la patience qui, au sein de la durée d’une rencontre-événement, dans une vacance de temps (et non seulement dans l’instantanéité de la conscience), permet l’ouverture de la temporalité du soignant, sa distensio animi et une co-présence avec le soigné. L’inquiétude est la condition ontologique nécessaire à la patience. Alors que les philosophies de la quiétude, alors même que la métaphysique de Levinas peinent à rendre compte de l’obligation du Même par l’Autre, l’inquiétude — manifestation de la déchirure de l’homme par l’être c’est-à-dire le temps —, première obligation qu’a l’ego égoïste à être altéré, rend possible la patience et l’accueil d’autrui.