Thèse soutenue

Traité de psychopathologie et thérapeutique réunionnaises

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jacques Brandibas
Direction : Jean-François Hamon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : La Réunion

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse vise à saisir l'intrication des facteurs culturels dans les troubles psychopathologiques tels qu'ils se présentent dans une consultation d'ethnopsychologie à la Réunion. Replacées dans leur contexte culturel et psycho-historique, l'insistance des pathologies et des thérapeutiques réunionnaises s'articulent autour de la notion de secret et de l'importance des morts. La problématique des relations sujet avec le sacré sert de fil conducteur à la thèse. Les notions d'identité, d'altérité, d'ordre et de désordre président à des troubles qui s'inscrivent dans des catégories universelles de causalité : mystique, animiste et magique. Beaucoup d'entre eux ressortent d'une étiologie de la frayeur, d'une logique traumatique. Des observations cliniques et l'analyse d'un dispositif de soin "traditionnel" montrent l'attache étroite des désordres psychologiques avec l'effraction et le soin. Ils participent d'une préoccupation universelle : renforcer les liens sociaux, les sentiments d'appartenance, d'identité, les enveloppes psychiques des plus fragiles dans un cadre de créolisation. Dans de nombreux cas, la prise en compte de la dimension ethnopsychologique est essentielle à la compréhension et à la pratique psychologique.