Thèse soutenue

Mutation sociale et politique de la société antemoro au XIXe siècle (Sud-Est de Madagascar)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean Tsaboto
Direction : Philippe Beaujard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 2003
Etablissement(s) : Paris, EHESS

Résumé

FR  |  
EN

Dans le Sud-Est de Madagascar, aux XVIIe et XVIIIe siècles, un équilibre du pouvoir s'instaura entre nobles et roturiers dans le cadre d'un royaume antemoro fondé par des descendants d'immigrants islamisés, et dans un royaume antesaka édifié par des Maroseràña de la côte ouest. L'irruption brutale du pouboir merina, dont l'administration contrôla le commerce avec l'outremer, instaura impôts et corvées (après 1824), puis introduisit le christianisme et la scolarisation (1878), bouleversa profondément ces sociétés. A ces facteurs externes de changement s'ajoutèrent des facteurs internes liés aux rapports entre groupes statutaires, ainsi qu'aux enjeux représentés par le contrôle des hommes et des rizières. L'attitude du gouvernement merina, s'appuyant sur les nobles en pays antemoro et antesaka, et sur les Zafisoro dans la région de Farafangana, contribua à élargir le fossé entre communautés. Les tensions débouchèrent sur des conflits que la mobilité des populations et les idées véhiculées par le christianisme firent évoluer en guerres révolutionnaires. Les roturiers antemoro (en 1851, 1883, 1894, moments de crise entre Madagascar et la France) et antesaka(en 1895) réussirent à briser les hiérarchies de leurs royaumes et émancipèrent les esclaves pour former de nouveaux groupes sociaux. Ces derniers se dotèrent d'une structure "royale" en pays antesaka (1895) et antemoro (1937). Sur Faranfangana, à partir de 1852, une situation de conflit quasi-permanent s'instaura entre Zafisoro et Antefasy. Les traces de ces conflits, qu'aggrave la pression sur la terre, se font sentir aujourd'hui encore.